Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Diocèse de Blois

Suite de l'Assemblée diocésaine

Add this
Samedi 30 septembre 2017

Quand le diocèse se rassemble...

Préparée par une large consultation auprès des fidèles engagés dans les paroisses et les mouvements du Loir-et-Cher, l'Assemblée diocésaine du 30 septembre, au sanctuaire Notre-Dame de la Trinité, a été une belle réussite. Alors qu'il espérait la présence d'environ 500 personnes, c'est dans une basilique remplie que notre évêque a présidé la célébration eucharistique inaugurant une journée intensive d'échanges, de partages et de prière à laquelle ont participé près d'un millier de personnes.

En matinée, regroupés dans quatre tentes disposées dans le parc du sanctuaire, les participants ont échangé à partir de la question suivante: "qu’est-ce que je me sens prêt(e) à faire de concret pour mieux vivre dans la logique de l’alliance ?"  Juste avant les Vêpres, lors de la mise en commun de ces travaux, en après-midi, il est apparu que tous souhaitent une Église plus fraternelle, plus visible et plus bienveillante, un souhait dont la réalisation passe par une conversion personnelle et une évolution de nos pratiques.

Dans cette perspective, il s'est dégagé quatre grandes thématiques: être disciples (formation et spiritualité), êtres frères (communion et convivialité), être serviteurs (solidarité et diaconie), être missionnaires (communication et visibilité). De nombreuses propositions ont étayé chacun de ces thèmes.

Après le repas du midi sorti du sac, trois témoignages, donnés avec conviction et enthousiasme, sont venus alimenter la réflexion amorcée plus tôt. Deux pères de famille, François Nollé et Antoine Scherrer, ont évoqué la mise sur pied d'un éco-village chrétien conçu à la suite de l'encyclique Laudato si du pape François. Puis Anne-Claire Motte, laïque consacrée, et Gwanaëlle Foureau, mariée et mère de quatre enfants, ont partagé à l'assemblée leur expérience d'engagement au sein des Focolari. Enfin Alain Curtet, diacre permanent à la paroisse Saint Jean-Paul II à Angers et Philippe Minvielle, membre de la Fraternité paroissiale du même lieu, ont présenté la mission d'évangélisation sur les paroisses de la Communauté du Chemin neuf.

La journée s'est terminée à la cathédrale par la présentation, par la Compagnie  Le Boléro, d'un spectacle intitulé "Les fruits de la Passion en Loir-et-Cher". Sont alors apparus sur écran les grandes figures qui ont marqué l'histoire de l'évangélisation dans notre département, depuis les premiers ermites, comme Saint Viatre, Saint Victor et bien d'autres, jusqu'à Christophe Lebreton, moine de Tibhérine mort martyr en 1996, en passant par Marie-Virginie Vaslin, fondatrice des Franciscaines servantes de Marie, dont le dossier de béatification a été envoyé ces jours-ci à Rome; le bienheureux Daniel Brottier qui a consacré une grande partie de sa vie à l'œuvre des apprentis d'Auteuil; et le père Victor Dillard qui a donné sa vie auprès des envoyés du STO dans les camps nazis. La veillée s'est conclue par une demi-heure d'adoration marquée par un impressionnant silence contemplatif.

Après la messe inaugurale, Mgr Batut avait procédé au lancement de l'Assemblée diocésaine, en citant des passages de "La joie de l'Évangile", en insistant sur la légitimité de toutes les opinions qui pourraient être exprimées tout au long du jour face à sa proposition des "pôles d'alliance", précisant que, par ce projet, il s'agissait "de mettre en commun notre attention aux autres" dans une Église qui soit "un lieu ouvert à tous, sans distinction". Au danger de repli sectaire et de promiscuité entendu au sujet de cette de création de "pôles d'alliance", il a opposé l'idée de "proximité". Il a aussi mentionné la réception de nombreux courriels d'union par la prière reçus de personnes ayant un lien avec le diocèse.  Au terme de la journée, il a conclu par des remerciements et une invitation à tous à participer, le lendemain, au prolongement en paroisse de l'Assemblée diocésaine.
                                                                                                                                                                              Michel Lemay
 

Restitution

Au terme de la journée, la synthèse des réflexions a été distribuée à tous les participants et envoyée aux paroisses.