Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Diocèse de Blois

Installation du P. Didier-Marie de Lovinfosse

Add this
Curé des secteurs de Cellettes, Contres, Chailles/Les Montils et Bracieux
Dimanche 10 septembre 2017

Dimanche 10 septembre, Mgr Batut a installé comme curé des secteurs de Cellettes, Contres, Chailles/Les Montils et Bracieux, le Père Didier-Marie de Lovinfosse, membre de la Communauté Saint-Martin. Celui-ci était vicaire de ces mêmes secteurs depuis un an.

A cette occasion, Michel de Saint-Albin a rencontré le père de Lovinfosse

Comment avez-vous vécu la cérémonie d'installation du 10 septembre à Contres ?

DDM : Une grande joie m'a envahi, due à l'attention paternelle de Mgr Batut et de Don Paul, le modérateur de ma Communauté, à celle de mes frères et de bien des paroissiens, connus ou inconnus. Notre évêque nous veut pasteurs à la suite du Christ. Ce n'est pas une technique de management, il s'agit pour moi d'aller avec mes paroissiens sur le chemin du Ciel... D'où ces trois impératifs qui découlent de la mission apostolique dont l'évêque est la source : annoncer la Bonne Nouvelle, en invitant chacun à lire plus la Parole de Dieu, sanctifier le peuple qui m'est confié et le conduire dans l'unité. Ce dernier défi est réel alors que jadis nos 28 clochers avaient leur propre curé. En réalité, chacun de nos secteurs ne peut plus raisonner pour lui-même ; en étant ouvert à l'ensemble, il ne peut que s'enrichir d'approches et de réussites nouvelles.

Quelques mots sur votre parcours... encore bref, vu votre âge

DDM : Né (en 1979) en Touraine dans une famille chrétienne, puis interne à Blois à ND des Aydes, j'ai suivi le séminaire de la Communauté Saint Martin à Candé, ai débuté en paroisse à Montoire puis aux internats de Pontlevoy et du Puy-en-Velay avant d'arriver à Cellettes il y a un an. Mon année comme vicaire de Don Régis était nécessaire après six années de ministère non paroissial et elle a été décisive pour apprendre beaucoup de lui - qui avait dix ans de présence ici - et pour désirer continuer sur sa lancée.                                                                         

Quels points forts et priorités pour vous ?

DDM : J'ai eu le temps d'apprécier combien dans cette paroisse nous étions vraiment bien épaulés par des fidèles engagés qui ne se limitent pas à "aider le curé" mais qui cherchent à exercer pleinement leur mission de chrétiens. La vie paroissiale, la mission, c'est bien l'affaire de tous ici. 

Mes priorités seront celles de mon prédécesseur, continuer à privilégier la beauté des liturgies, impliquer tout le monde dans la paroisse, et répondre à l'appel de la dernière Lettre pastorale de notre évêque : l'intuition qui est la sienne de vouloir des pôles d'alliance, porteurs de plus d'intériorité au travers de la lecture de la Parole, de l'eucharistie et de la confession, je me réjouis qu'il veuille d'abord la partager en convoquant une assemblée diocésaine le 30 septembre.

                                                                                                      (Propos recueillis par Michel de Saint Albin)