Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

s'inscrire à la newsletters'inscrire à la newsletter

 
Document Actions

L’enseignement catholique a plus que jamais son rôle à jouer, non seulement au service de l’Église, mais au service de la société tout entière, où tous sont solidaires les uns des autres

Un atout majeur de l’enseignement catholique dans le diocèse de Blois est l’existence d’une Fondation reconnue d’utilité publique et dont l’objet est de soutenir le développement des écoles

 rcf.fr/spiritualite/le-mot-de-leveque-6

Blois, le 21 mai 2016

Un projet et des initiatives pour l’école
Dans notre diocèse, l’enseignement catholique, avec moins de 8000 élèves, occupe une place relativement modeste en comparaison d’autres diocèses, en particulier ceux de l’Ouest de la France. Pourtant, dans un département dont la démographie est peu dynamique, il occupe une place appréciable en rassemblant 16% des jeunes scolarisés.

L’enseignement catholique incarne un projet éducatif original. Sa disparition ou son absorption dans « un grand service unifié et laïque », comme on en a eu le projet en des temps révolus, signifierait un appauvrissement fatal pour l’ensemble du système éducatif et pour notre pays tout entier. Il est rare que la logique du monopole soit une source de richesse et de créativité, surtout dans un système éducatif comme le nôtre, dont les échecs et les failles sont de plus en plus criants.

L’enseignement catholique a donc plus que jamais son rôle à jouer, non seulement au service de l’Église, mais au service de la société tout entière, où tous sont solidaires les uns des autres. La myopie intellectuelle qui raisonne en termes d’oppositions (école publique contre école catholique, école catholique contre école publique) serait aujourd’hui absurde et suicidaire, d’autant que l’enseignement catholique accueille statutairement tous les élèves, chrétiens ou non, croyants ou incroyants, sans renoncer pour autant à ce qui fait sa spécificité.

Un atout majeur de l’enseignement catholique dans le diocèse de Blois est l’existence d’une Fondation reconnue d’utilité publique et dont l’objet est de soutenir le développement des écoles. Cette fondation porte le nom de Victor Dillard, un prêtre jésuite de notre département mort en camp de concentration pendant la deuxième guerre mondiale. À l’intérieur du projet  commun de l’Enseignement catholique, la Fondation présente ces jours-ci cinq initiatives significatives de l’originalité et de la force du projet. Je dois me contenter de les énumérer : 1/ l’aide à son prochain, pour développer l’altruisme chez les jeunes ; 2/ le drapeau français dans les écoles, comme signe de la mise en valeur des vertus citoyennes et des vertus humaines ; 3/ la participation des parents à la vie de l’école ; 4/ les stages en entreprise pour nouer ensemble la formation et l’apprentissage ; 5/ la création de locaux réservés aux enseignants pour renforcer la cohésion des équipes éducatives.

Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à visiter sur internet le site de l’enseignement catholique de Loir et Cher. Je pense que vous ne serez pas déçus.