Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

7e dimanche A - 19 février 2017

1ère lecture : Lv 19,1-2.17-18
Le Seigneur parla à Moïse et dit : « Parle à toute l’assemblée des fils d’Israël. Tu leur diras : Soyez saints, car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint. Tu ne haïras pas ton frère dans ton cœur. Mais tu devras réprimander ton compatriote, et tu ne toléreras pas la faute qui est en lui. Tu ne te vengeras pas. Tu ne garderas pas de rancune contre les fils de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis le Seigneur. »

Commentaire :
Au chapitre 19 du Lévitique, la loi de Moïse exprime les exigences divines : puisque le peuple d’Israël a été consacré au Dieu saint, ses actes doivent témoigner de cette sainteté. Celle-ci se manifestera particulièrement dans le refus de la haine, de toute idée de vengeance et dans l’amour du prochain.
François Brossier

2ème lecture : 1 Co 3,16-23
Frères, ne savez-vous pas que vous êtes un sanctuaire de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? Si quelqu’un détruit le sanctuaire de Dieu, cet homme, Dieu le détruira, car le sanctuaire de Dieu est saint, et ce sanctuaire, c’est vous. Que personne ne s’y trompe : si quelqu’un parmi vous pense être un sage à la manière d’ici-bas, qu’il devienne fou pour devenir sage. Car la sagesse de ce monde est folie devant Dieu. Il est écrit en effet : C’est lui qui prend les sages au piège de leur propre habileté. Il est écrit encore : Le Seigneur le sait : les raisonnements des sages n’ont aucune valeur ! Ainsi, il ne faut pas mettre sa fierté en tel ou tel homme. Car tout vous appartient, que ce soit Paul, Apollos, Pierre, le monde, la vie, la mort, le présent, l’avenir : tout est à vous, mais vous, vous êtes au Christ, et le Christ est à Dieu.

Commentaire :
Paul se préoccupe à nouveau des divisions dans l’Église de Corinthe où les uns se réclament d’Apollos, d’autres de Pierre, d’autres encore de Paul. Ceux-ci ne sont que des ministres de Dieu (1 Co 3,5). L’Église de Corinthe est la maison de Dieu et l’unique fondation est Jésus Christ et non pas un prédicateur. Si l’Église est temple de Dieu, amener des divisions, c’est détruire ce temple sacré.
Il ne faut donc pas mettre son orgueil dans des hommes, si sages humainement soient-ils. En fait, les chrétiens possèdent tout par leur incorporation au Christ. C’est en lui que les chrétiens possèdent tout : Paul, Apollos, Pierre, le monde, la vie et la mort, le présent et l’avenir.

François Brossier

Evangile : Mt 5,38-48
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Vous avez appris qu’il a été dit : Œil pour œil, et dent pour dent. Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ; mais si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l’autre. Et si quelqu’un veut te poursuivre en justice et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau. Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui. À qui te demande, donne ; à qui veut t’emprunter, ne tourne pas le dos ! Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »

Commentaire :
La loi du talion (Ex 21,24) était déjà un progrès puisqu’elle précisait que la peine devait être proportionnelle à l’offense pour éviter l’escalade. Jésus va plus loin en invitant à ne pas rendre coup pour coup pour casser l’engrenage de la violence.
« Tu aimeras ton prochain » se trouve en Lv 19,18 (cité dans la première lecture de ce dimanche). En revanche, « tu haïras ton ennemi » ne se trouve pas comme tel dans l’Ancien Testament. Jésus vise ici les sentiments de haine qui s’expriment dans le peuple de Dieu vis-à-vis de ceux qui ne partagent pas leur foi ou qui sont les ennemis. On retrouve exprimés ces sentiments dans quelques Psaumes, par exemple, le Ps 63,10-11 « Mais ceux qui pourchassent mon âme, qu’ils descendent aux profondeurs de la terre, qu’on les passe au fil de l’épée, qu’ils deviennent la pâture des loups ! »
Jésus va beaucoup plus loin en invitant à aimer même les ennemis. C’est ainsi que les disciples montreront qu’ils sont vraiment « Fils de Dieu le Père », lui qui fait le ver le soleil sur les bons et les méchants. Le Lévitique disait : « Soyez saints car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint. » Jésus dit : « Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »

François Brossier