Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Diocèse de Blois

Historique: L'iter de la cause

Add this
Quelques repères

 

    • PRÉLIMINAIRES


- 15 février 2007: Nomination par soeur Anne-Joseph Le Bellec, supérieure générale des Soeurs Franciscaines Servantes de Marie, de soeur Colette Leconte comme postulatrice de la cause de bétification de Marie-Virginie Vaslin, leur fondatrice. Cette nomination est acceptée par Mgr de Germiny le même jour.

- 23 août 2009: Libelle de requête de soeur Colette Leconte adressé à Mgr de Germiny, sollicitant l'ouverture du procès en béatification de Marie-Virginie Vaslin.

- 1er septembre 2009: Nomination par Mgr de Germiny des trois membres de la Commission historique chargée de rechercher tous documents, tant manuscrits qu'imprimés, pouvant se rapporter à la cause, et d'en juger la valeur: Mgr Philippe Verrier, président; Mme Marie-Thérèse Notter, docteur en histoire, spécialiste de la vie religieuse; M. Jean-Jacques Loisel, historien.

- 18 juin 2012: Réunis en session à Tours, les Évêques de la province se déclarent unanimement favorables à l'ouverture de la cause à laquelle ils s'associent par la prière.

- Février 2013: Dans le n° 16 de la "Vie diocésaine" en date du mois de février 2013, Mgr de Germiny rend publique la demande de la postulatrice d'entreprendre la cause dans son diocèse. Il invite ses diocésains à fournir tous renseignements ou témoignages qui pourraient être utiles à la cause.

- 13 mai 2013: Nihil obstat de la Congrégation des Causes des Saints, signé du Cardinal Préfet Angelo Amato. Le Nihil obstat signifie que, de la part du Saint-Siège, rien ne s'oppose à l'ouverture du procès en béatification de Marie-Virginie Vaslin.

- 31 mai 2013: Mgr de Germiny signe le décret d'introduction de la cause et de la constitution du tribunal diocésain chargé d'en juger.
 


• OUVERTURE DE LA CAUSE


   Mgr de Germiny a officiellement ouvert l'Enquête diocésaine au cours d'une cérémonie qui s'est déroulée à l'Évêché le 7 juin dernier, en présence de soeur Colette Leconte, religieuse franciscaine, postulatrice de la cause.

   L'Enquête diocésaine est la première étape du procès de béatification; elle prépare le dossier pour la reconnaissance par Rome des "vertus héroïques" et la réputation de saineté de Marie-Virginie Vaslin: cela signifie que l'Église vérifie que la personne a vécu la foi et la charité de manière tout à fait remarquable dans le contexte de son époque. Plusieurs personnes travaillent à cette Enquête: la postulatrice, soeur Colette Leconte, les 3 membres de la Commission historique (Mgr Verrier, Mme Notter, M. Loisel), le juge délégué (P. Charrondière), le promoteur de justice (Mgr Boulay) et le notaire (M. Lejard). Un ou plusieurs Médecins Experts, selon la nécessité, se joindront à eux lorsque seront examinées les guérisons supposées miraculeuses dues à l'intercession de Marie-Virginie.

   C'est au terme de cette Enquête que l'Évêque décidera s'il y a lieu de transmettre le dossier à la Congrégation des Causes des Saints à Rome.