Présentation de Mgr Guyard

Add this
Mgr Guyard alors évêque en charge des questions de santé pour la CEF a présenté cette boîte à outils pour le Sevice de l'Evangile auprès des malades

 L’origine de ce service paroissial est celui de la communion portée au domicile des malades ou des personnes qui ne peuvent se déplacer pour participer à l’eucharistie. Le développement de ce
service a conduit les pasteurs à constituer des équipes paroissiales pour l’assurer dans les meilleures conditions.
De nombreuses personnes souffrent d’un véritable isolement accentué par le grand âge, la maladie ou le handicap. Il est apparu assez rapidement que l’aide spirituelle que l’on pouvait apporter à ces personnes dépassait le cadre de l’eucharistie, et qu’à l’instar de l’aumônerie des établissements hospitaliers, ce service de proximité pouvait trouver sa place dans le cadre de la Pastorale de la Santé.
Les expériences menées dans de nombreux diocèses et dont témoignent les Délégués diocésains de la Pastorale de la Santé ont conduit le Conseil national de la Santé à susciter des rencontres de responsables du SEM pour partager et faire connaître ces expériences. En octobre 2010 une session a été proposée par la Pastorale de la Santé, 127 personnes représentant 68 diocèses y ont participé.
Le SEM connaît de multiples formes dans nos diocèses. C’est un service de proximité qui est organisé en fonction des réalités locales paroissiales. Cependant, à la demande de ceux qui y participent dans leurs paroisses, il est souhaité que des outils de formation, de réflexion et d’expériences pastorales leur soient fournis au niveau de leur diocèse, mais aussi au niveau national et ceci dans le cadre de la Pastorale de la Santé. C’est pourquoi on voit déjà, dans bien des diocèses, un responsable diocésain assurer la coordination des équipes paroissiales. En tout état de cause, ce responsable (délégué) doit être en relation avec le Délégué diocésain de la pastorale de la Santé.
Il faut souligner que le SEM apparaît vraiment comme un service qui prête une attention particulière aux situations nouvelles générées par les conditions de soins qui se développent et qui créent des besoins nouveaux : hospitalisation à domicile, unités mobiles de soins palliatifs, services d’aide à la personne, multiplicité des intervenants, autant de situations qui risquent pour certains d’être cause d’isolement et d’anxiété.
Au niveau national, la « cellule SEM » en lien avec le directeur du Département Santé du Service Famille et Société propose une « boîte à outils » et des fiches qui peuvent servir de repères pour les réalités locales de nos diocèses.

+ Michel Guyard,
Evêque accompagnateur de la Pastorale de la Santé.
Service National Famille et Société