Ruan-sur-Egvonne

Add this
église Saint Laurent - fête le 10 août

L’église romane de Ruan date des environ de 1133. A partir de cette date jusqu’à la révolution, l’église de Ruan dépendra de l’Abbaye de la Madeleine de Châteaudun, un prieuré y sera fondé.
L’édifice est allongé dans ses proportions, une travée de plus par rapport à une simple église paroissiale de même époque. Ceci est dû à la grandeur du choeur. construit pour accueillir des chanoines réguliers.
Les chanoines devaient accéder au XIIème siècle à ce choeur directement de leur résidence par une petite porte aménagée dans le mur. (d’aprés l’étude historique de Nicolas HURON).

Le clocher est une tour carrée couverte d’un toit en bâtière.

Le portail ne doit pas seulement être décrit, on doit le replacer dans son contexte historique et tenter de lui donner une interprétation.
Dans la première moitié du XIIème siècle, les intellectuels, c’est-à-dire les moines ou les chanoines, essaient d’éduquer et d’élever la foi de la population par l’image. Le portail de Ruan est une œuvre éducative tendant à montrer le puissance de Dieu et la vanité des plaisirs terrestres.
L’architecture romane repose sur la représentation de la terre et du ciel, du temporel et du spirituel.
Les montants du portail représentent ce temporel, l’arc en plein cintre est une représentation du ciel. La porte est encastrée par ce que l’on appelle des moulures à bâtons rompus. Derrière cette appellation technique se montre une représentation que l’on trouve toujours autour du christ en gloire sur les fresques de cette époque. Tous les motifs décoratifs de ce portail étaient probablement peints et hauts en couleur au XIIème siècle.

Source : la Mairie de Ruan