Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Diocèse de Blois

Article FASEM

Add this
4ième journée de formation d’accompagnateurs spirituels d’équipe de MAF et de services

 

La journée du 18 novembre 2017, avait pour thème: « vivre en Mouvement et Association de Fidèles : la mission des laïcs et des mouvements dans l’Eglise », avec comme intervenant : Daniel Guéry  chargé de mission au Conseil des Evêques pour les Mouvements et Associations de Fideles, pour le suivi  et la coordination des Délégués Episcopaux  les Mouvements et Associations de Fidèles.

 

Un travail préparatoire nous demandait de prendre connaissance du guide : « Mouvements et Associations de Fidèles dans le diocèse de Blois » qui se révéla très intéressant. Etant préoccupés par le fonctionnement et le développement  chacun dans son MAF, nous n’avions pas toujours eu la curiosité de parcourir ce livret. Le partage en atelier a révélé que chaque participant était étonné par la diversité et le nombre de mouvements  et associations dans notre diocèse.  Cela montre la diversité des chrétiens qui se retrouvent  pour vivre leur foi et être témoin de l’Evangile dans la société.

Tous ces charismes contribuent à  partager la Bonne Nouvelle de l’Evangile à travers nos vies grâce à toutes  les rencontres dans nos différents milieux de vie.

 

Daniel Guéry,  avec pédagogie, a resitué la place des laïcs dans l’église au cours de l’histoire. Avec Vatican II, on est passé d’une Eglise où le laïc était «Fidèle de l’Eglise » à celle où chaque baptisé devient « Fidèle du Christ » membre du peuple de Dieu et appelé à être témoin au milieu du monde au service les uns des autres. Sa mission est d’être le Sel de la terre et la Lumière du monde.

A travers de multiples textes de synode ou exhortations papales,  des mots comme conscience, vocation, responsabilité, service, libre initiative et charisme nouveau…. Invitent  les laïcs  à tenir toute leur place dans l’Eglise… et rien que leur place.

 

Nos mouvements sont appelés à s’impliquer dans les réalités du monde avec comme référence la doctrine sociale de l’Eglise ; avec  5 critères  pour être pleinement reconnus : la vigilance épiscopale, tenir compte du bien commun, respecter les éléments de la doctrine, favoriser la croissance et la fondation, favoriser et vivre la communion. 

 

Daniel Guéry  a appelé chaque  mouvement à ne pas s’enfermer dans ses acquis mais répondre toujours mieux aux appels  de la société, aux nouvelles situations et ne pas avoir peur d’aller à la périphérie comme nous y invite le pape François  en passant de disciple à missionnaire

Sans oublier  la rencontre de ceux qui participent à nos équipes de MAF, mais se sentent loin de l’Eglise.

Cette journée nous appelle à nous interroger : comment, dans mon mouvement ou service, suis-je attentive à toutes les dimensions de la mission ?

                                                                                                                             Marie Ange Coly  et

                                                                                                                            Francine Gaudéchoux