Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Diocèse de Blois

La Confirmation

Add this
Don plénier de l'Esprit Saint, il fortifie et fait vivre pleinement le baptisé en Eglise. “Sois marqué de l’Esprit Saint, le don de Dieu”

Comme le baptême, la confirmation imprime dans le chrétien une marque indélébile (c’est ce que l’on appelle le « caractère »). Ce sacrement ne peut donc être reçu qu’une seule fois. Dans l’Eglise catholique, on le reçoit après l’âge de raison.

C’est l’évêque qui, de manière ordinaire, célèbre ce sacrement : il manifeste ainsi le lien avec le don de l’Esprit aux apôtres au jour de la Pentecôte et la place des confirmés dans la communion de toute l’Église. C’est lui qui réalise l’imposition des mains.


 Qui peut recevoir le sacrement de confirmation ?

• Les adultes et jeunes non chrétiens le reçoivent en même temps que le baptême
• Les adultes s'y préparent dans le cadre du catéchuménat
• Les jeunes se préparent soit dans le cadre de l'aumônerie, soit dans le cadre de leur établissement d'enseignement catholique, soit avec le mouvement auquel ils appartiennent (cf Pastorale des jeunes)

 

Sacrement de l’initiation chrétienne

Le sacrement de Confirmation, avec le Baptême et l’Eucharistie, est traditionnellement appelé : « Sacrement de l’initiation chrétienne ». Depuis deux mille ans, ce sacrement a connu bien des formes dans sa signification comme dans sa réception : nos frères orientaux le célèbrent en même temps que le Baptême et l’Eucharistie.

Nos frères protestants proposent la Confirmation comme une solennelle profession de foi. Les catholiques depuis des siècles ont comme « sorti » ce sacrement des autres sacrements de l’initiation chrétienne, pour en faire spécialement en France le sacrement des chrétiens « motivés », « militants »…

Les historiens de la liturgie nous rappellent que le sacrement de la confirmation n’est pas réservé aux chrétiens « motivés », aux jeunes qui continuent leur chemin de foi. La confirmation n’a pas d’abord pour but de dire publiquement : « Je veux montrer que ma foi est solide et je veux la confirmer » (ce qui n’est pas interdit !).

Mais, comme tout sacrement, il s’agit d’abord de le recevoir comme un don de Dieu, un Dieu qui a l’initiative et qui veut nous donner, gratuitement, son propre Esprit, son Souffle, qui « plane » sur le monde et sur toute personne, depuis les commencements.

• Les jeunes et les adultes qui se préparent auront certainement besoin de rencontres séparées mais on cherchera, si possible, à proposer des temps en commun.

• Le sacrement de confirmation ne concerne pas que les futurs confirmands et l’équipe animatrice. Tous les chrétiens pourront ainsi « confirmer » leur propre baptême en participant aux rencontres organisées par leur secteur, leur point d’appui ou leur doyenné (soirée de réflexion chrétienne, récollection, retraite et célébration du sacrement).

• Tout témoignage extérieur, d’une personne de la paroisse ou de tout autre endroit, sera le bienvenu.