Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Diocèse de Blois

Une semence-Une démarche

Add this

       Le rassemblement de Lourdes en mai 2013 a été un temps fort et magnifique de rencontre de personnes extrêmement diverses. Il a été aussi le point de départ d'une démarche continue, associant un partage de la vie et particulièrement de nos fragilités, un partage de la parole de Dieu vécu en groupe, des moments de prière.

       Deux phrases issues du message final à Lourdes restaient en lumière : "Personne n’est trop pauvre pour n’avoir rien à partager" et "La fraternité n’est pas une option, c’est une nécessité."

      Ce samedi 28 septembre les participants, rejoints par d'autres personnes désireuses d'intégrer cette démarche, ont renouvelé et poursuivi cette expérience de partage et de découverte mutuelle. Ensemble s'est vécu un moment rare où la diversité de chacun était reconnue comme une richesse, un moment de vérité et d'échange suscité par la parole de Dieu : le grain semé en terre qui porte du fruit, le levain dans la pâte qui fait lever le pain, comprendre ce qui peut apporter de la vie, du goût dans nos vies 1 . Ces échanges, profonds et denses, révélaient l'universalité du message d'amour de l'Évangile et suscitaient, au-delà de nos fragilités, une immense espérance. Ils ont permis l'émergence de convictions sorties du cœur des participants.

      Parmi celles-ci :

     - Le plus petit, le plus humble peut, un jour, devenir le soutien pour les autres. C’est aussi cela l’Espérance.     

     - Ce que chacun d’entre nous a dit permet à la graine de devenir arbre. Les oiseaux, c’est comme les amis qui viennent autour de nous. - Amour des autres, écoute, confiance, partage. Les différences acceptées sont un levain et une graine.

     - Les petites choses, les petits gestes peuvent faire naître de grandes choses.

     - Malgré nos impatiences, comme la petite graine de moutarde donne un grand arbre, nous croyons que nos petits gestes de fraternité sont des germes d’espérance du règne de Dieu en marche.

     - Le moindre petit geste, le moindre regard peuvent redonner vie. À nous de ne pas l’oublier.

     - Je suis un étranger, sans papier, rejeté et une femme s’approche de moi, m’accueille et a transformé ma vie. - Dieu nous donne la capacité de créer, d’inventer, d’aimer pour nous servir et pour servir les autres, toute l’humanité.

     - Chacun porte en soi une graine qui fait fructifier par le partage et l’amour, ce qui nous fait grandir sous la protection de l’Esprit saint.

      Et puis il y eut la parole de notre évêque, une parole appuyée sur une citation du prophète Isaïe : "Ne te dérobe pas à ton semblable" 2 , une invitation à ne pas laisser passer cette possibilité de répondre au besoin qui s'exprime ou que l'on remarque autour de soi.

      La célébration finale, respectueuse des différences, mettaient au grand jour la charité et le respect mutuels, l'accueil de chacun, l'engagement réciproque les uns vis-à-vis des autres.

      Reprenons ces quelques mots de Dominique Simon dans le journal "Notre vie" : «Le sous-titre de Diaconia : "Servons la fraternité" donne une nouvelle clé pour continuer. Nous sommes appelés à vivre cette fraternité dans toutes les dimensions de la vie chrétienne : que nos célébrations soient service du frère, que toute annonce de l'Évangile (homélies, catéchèse, sacrements ...) soit geste fraternel où la parole s'échange : " Nul n'est trop pauvre pour n'avoir rien à partager!" »

      Prochainement une nouvelle initiative diocésaine étendra à chacun cette invitation à poursuivre tous ensemble cette magnifique démarche. Nous pouvons tous commencer dès aujourd'hui en nous appuyant sur cette triple invitation que Dominique nous adressait dans ce même article :

     "- Vivre dans de petits groupes le partage des fragilités de nos vies et de la foi à partir d'un texte d'Évangile ce qui construit la foi et la confiance, sources d'une vraie fraternité avec tous.

     - Susciter des "Tables Ouvertes Paroissiales" où des communautés chré- tiennes invitent à un repas ceux qui sont à nos périphéries (comme nous y invite le Pape François) pour les rencontrer en frères.

     - Mettre en valeur la parole de ceux qui ne l'ont nulle part : la parole des pauvres sur leur vie comme sur leur foi et sur l'Évangile, a été un chemin fécond et essentiel à la conversion réciproque de nous tous. Un repère à ne pas perdre et à cultiver.

                                " L'équipe "Diaconia"

Note 1 : Évangile selon Saint Matthieu 12 31-33 Jésus proposa à ses disciples une parabole : « Le Royaume des cieux est comparable à une graine de moutarde qu'un homme a semée dans son champ. C'est la plus petite de toutes les semences, mais, quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes potagères et devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel font leurs nids dans ses branches. » Il leur dit une autre parabole : « Le Royaume des cieux est comparable à du levain qu'une femme enfouit dans trois grandes mesures de farine, jusqu'à ce que toute la pâte ait levé. »

Note 2 saïe 58, 7-10 : Partage ton pain avec celui qui a faim. Recueille chez toi le malheureux sans abri. Couvre celui que tu verras sans vêtement. Ne te dérobe pas à ton semblable. Alors ta lumière jaillira comme l’aurore.